Mars, ici CREALITIX !

Déjà mars !

Le temps passait déjà rapidement avant de me lancer ; il file désormais à la vitesse d’un TGV dans lequel CREALITIX aurait trouvé sa place. Je me vois encore travailler en plein été 2018 le concept originel de SPYCIN et nous voilà en mars 2019, à l’heure où il est d’ailleurs question de coloniser la planète rouge. Une journée est devenue une semaine, une semaine un mois. Et moi qui croyais que seule la naissance d’un enfant pouvait accélérer à ce point le temps. A bah tiens, c’est un peu ça une startup, l’arrivée d’un bébé qui saurait marcher dès le premier jour et qui réclamerait toutes les heures la ration de lait d’un poulain.

Time is running faster

Bref, vois-tu, chaque journée est devenue une course contre la montre, focalisée étude, production ou biz dev, partagée entre Paris, Rennes et Saint Malo et complétée d’une multitude de taches de toute nature à effectuer aux heures de bureaux : administrative, financement…

Objectif hebdomadaire : provoquer une réussite pour éclairer les zones d’ombres et angles morts qui obscurcissent le parcours. Et tu sais quoi, depuis mes débuts, je suis chanceux, toutes les semaines ont été récompensées (à condition de les considérer sur 6 ou 7 jours). Evidemment, on apprend aussi à se réjouir de peu, mais on le fait volontiers, avec l’assentiment de sa famille, pour avancer dans ce à quoi on croit et emporter les autres avec soi, dont toi.

Deeeeeemandez les nouvelles

Côté news, sache que CREALITIX est officiellement domiciliée à Saint Malo depuis le 1er mars et sera dotée de statuts dès la fin de mois. La société en cours de formation jouit désormais de l’accompagnement d’experts juridiques et comptables qui challengent le projet à la lueur des enjeux de l’innovation digitale BtoC et des risques en tout genre. L’incubateur EMERGYS continue de m’aider par le biais des conventions de financement et des concours bien connus sont sollicités pour favoriser la maturation du projet.

Pour SPYCIN, nous abordons les semaines cruciales du choix. Moteur des réussites futures ou d’un abandon précoce, je veux bien entendu parler du choix des courageux qui seront retenus pour m’accompagner dans le design de l’app et son développement. Et je peux te dire que l’appel d’offres n’a pas été simple ni de tout repos. L’expérience mériterait à elle-seule que lui soit rédigée un article. Mais avant que je m’y attelle un dimanche après-midi pluvieux, entérinons avec célérité cette étape charnière car, tu le sais surement : sous le burn cash down, le marché ou la petite mort. J’ai ma préférence de sortie et mets tout en œuvre pour qu’elle soit la seule et unique voie possible.

Avis aux parents désespérés de leur progéniture

SPYCIN est certes le projet d’une room mais ne se fait pour autant pas en chambre. Je cherche en conséquence des jeunes pour réagir à l’identité visuelle, à l’ergonomie, au concept de SPYCIN, car oui, j’ai déjà une production. Plus ils seront nombreux à participer, meilleure sera l’app. Si tu pestes contre tes ados scotchés devant leur smartphone, incite-les à prendre contact avec moi : contact@crealitix.com. Accessoirement, ton concours m’évitera quelques désagréments avec la maréchaussée au cas où je trainerais trop près des écoles avec mes flyers 😉

En testant SPYCIN, ils auront l’occasion de mieux comprendre l’envers du décor et de prendre part à une belle aventure. Je serai d’ailleurs ravi de présenter les différentes étapes entrepreneuriales à des collégiens et des lycéens. Si cette démarche t’intéresse et que tu as des entrées dans une école (souvent pas facile), je suis là !

A très bientôt sur les ondes pour suivre le dénouement de cette affaire. Je te promets en outre un teasing en bonne et due forme de ce qu’est SPYCIN. Car après tout, tu ne sais toujours pas de quoi je parle et je t’ai promis que tu serais le premier informé.

Articles associés

%s