Juste une mise au point

La release photo

Après l’ajout du deeplink, c’est au tour de la gestion des photos de faire peau neuve. Clap de fin pour les images mal centrées, au chargement capricieux et dont la taille surchargeait abusivement les serveurs. Désormais, les clichés sont compressés, différemment selon qu’ils occupent l’écran ou remplacent l’avatar. Ils peuvent aussi être recadrés. Bref, on se rapproche du benchmark des applications grand public. Si tu es de ceux qui m’ont réclamé cette update, tu devrais être satisfait.

Un effet corollaire à cette amélioration est à signaler en sus :  l’application a gagné en fluidité, renforcée par une énième optimisation de la navigation. Je te disais la fois dernière que la version iOS était voisine de ma vision originelle, la monture Android commence vraiment à s’en rapprocher.

Cette mise à jour a en outre servi à intégrer l’Analytics Facebook et son SDK pour permettre un suivi des campagnes publicitaires de A à Z. Enfin, chantier backend important, la base de données a migré dans la perspective d’une meilleure scalabilité.

La feature killer

Sache que les deux semaines de campagne publicitaire nous ont permis d’affiner notre approche et de tirer une première conclusion : nous ciblons le bon public, à savoir les 15-19 ans.

Le second enseignement nous amène à privilégier Snapchat et Google plutôt que Facebook ou Instagram, très chers dans leurs résultats. Nous expérimenterons par ailleurs Tik Tok et Youtube début février. L’application possède désormais près de 500 comptes créés. Mais vois-tu, la rétention n’est pas encore au rendez-vous. Or, plus que l’acquisition, c’est bien ce KPI que j’observe avec attention. Quelque chose ne semble pas être compris par l’utilisateur. C’est lié à l’onboarding peu incitant, à l’absence d’amis à l’ouverture de sa première room… Surement un peu tout ça à la fois. L’appli sonne encore un peu creux et ne donne pas envie d’y revenir. Alors, il fallait réagir. On pouvait développer les objets, fluidifier l’ajout de réseaux… Mais, l’analyse stratégique a privilégié une autre option, dont voici le nom de code : Fanzone project.

Son design est déjà finalisé et son développement débute maintenant pour une livraison début février. De nombreuses informations complémentaires accompagneront le prochain post. Sois à l’écoute des réseaux. Ca va cartonner, c’est sûr 😉

Et sinon ?

Tu as peut-être suivi nos aventures presse et média de ces derniers jours. La sortie de SPYCIN a été relayée par plusieurs sites et journaux. Si tu es curieux d’une rétrospective, je t’invite à consulter la page Presse du site web SPYCIN. Et pour les vidéos de pitch, c’est comme d’hab’, tu les retrouveras dans la rubrique Mes projets de ce site.

Comment rester informé ?

La newsletter est là pour toi si tu es un aficionado de mes pérégrinations et souhaites ne rien manquer. Un geste simple : abonne-toi.

A bientôt sur SPYCIN.

 

Articles associés

%s