Déconfine-toi

On en sort !

Encore un cycle « charrette » qui touche à sa fin, durant lequel on a lutté sur tous les fronts. Vois-tu, entre l’école en visio pour le plus grand sur toute la journée, les tâches et les messages qui s’amoncelaient pendant qu’on traitait un point de grammaire avec le plus petit, une journée de confinement-type a rapidement pris des allures de marathon infini poussant la journée de travail jusque tard dans la nuit. Et la charge a été d’autant plus lourde que de nombreux chantiers ont été lancés à partir des enseignements d’avril et mai. Mais quels sont-ils me diras-tu ?

Déconfiner ses certitudes

Dans l’article précédent, je te parlais du nouvel onboarding de l’application qui visait notamment à accroître le taux d’inscriptions finalisées. Nous pensions que les ajustements, qui impactaient chacune des causes identifiées, joueraient conséquemment sur l’indicateur global. Or, après un mois de données accumulées, la progression est encore insuffisante à nos yeux, quoiqu’elle ait confirmée la pertinence des axes d’action. Nous avions deux choix : ou continuer dans cette amélioration incrémentale ou passer sur une innovation de rupture. Je sais depuis longtemps le onboarding, trop long, trop engageant et pas assez explicite sur l’offre dont l’utilisateur peut jouir in fine. Et je sais pourquoi les choses ont été construites ainsi : les données personnelles demandées étaient stratégiques pour SPYCIN. Du moins originellement. Et c’est parce que nous sommes parfois prisonniers de l’arborescence de nos décisions qu’il faut savoir requestionner nos certitudes, même au moment où le temps nous fait défaut.

J’ai donc pris 2 semaines pour refaire un benchmark pendant que Mel continuait à coder sur les sprints déjà engagés J’ai repensé chaque point de l’application, sa proposition de valeur, ce que doit être le MVP 2020 et en ai tirées les conclusions suivantes :

  • Non, le téléphone n’est pas indispensable tout de suite et oui nous devons ajouter des API d’identification Instagram et Apple (car pas le choix 😉 ) ;
  • Oui, quand on télécharge l’application, il faut tout de suite y gouter avant même de devoir s’y inscrire ;
  • Oui, les Fanzones forment le produit d’appel de Spycin qui amène à naturellement s’engager ensuite ;
  • Et oui, il faut les mettre immédiatement en avant et bâtir un moteur de suggestions personnalisées ;
  • L’application doit être plus visuelle, animée et accrocher l’utilisateur au premier coup d’œil ;
  • Elle doit être simplifiée à tout niveau. Trop d’info et de clics polluent l’expérience ;
  • Sa structure doit être repensée de manière à autoriser les navigations imbriquées (Fanzone to Amis to Fanzones d’amis to Fanzone…) ;
  • L’utilisateur doit être mieux accompagné dans ses actions.

Et tout ça pour quoi : proposer une expérience nouvelle et agréable, gagner en rétention et susciter la croissance organique. Car Spycin répond à des irritants qu’aucune plateforme de la place ne soulage. Et figure-toi qu’avec l’hyper-croissance de la communication digitale générée par le confinement, je fais le pari que ce ressenti est désormais partagé par quasiment tous les âges.

J’en ai marre de passer d’une application à l’autre.

Ras-le-bol de ces fils d’actu. Dingue le temps qu’on y passe pour rien.

Mais il est où ? Il est pas sur Facebook ?

Et… $%#!, c’est pas son vrai profil !

Mais je l’ai pas cette appli, moi. Comment je fais pour voir. On est obligé de s’inscrire ? Oh, non je le fais pas…

Non, j’ai pas vu ton post. Ca avait l’air bien. Si j’avais su…

 

La monétisation de l’application ne peut advenir que si l’expérience que nous offrons est remarquable et que l’offre devient incontournable.

Back to the future log

Cette refonte n’était clairement pas présente dans le plan de marche de l’année. Je me méfie aussi de ma tendance à vouloir toujours mieux. Mais voilà… On savait qu’il fallait ajouter Redux à l’appli depuis plusieurs mois pour nous y être confronté x fois depuis janvier. On savait que la navigation était à revoir car imparfaite et dévoreuse de temps à coder. On savait qu’il nous fallait un mode déconnexion. On savait que la partie Amis était à améliorer. On savait qu’on aurait un travail à mener sur le déplacements des objets, les animations. Et on sait qu’on doit construire un système React Native de lecture de webview « maison » pour offrir aux utilisateurs une expérience de navigation fluide et multi-device. Et on sait aussi que Apple nous y contraint pour la fin de l’année 😉

Du coup, on a réuni tout ce qui dans le backlog servirait la vision et on a priorisé chaque item. On a réalisé sur les deux dernières semaines tout ce qui générait un plus immédiat aux utilisateurs sans que l’épreuve nous coûte abusivement. C’est ainsi qu’ont été ajoutés Pinterest, Soundcloud, Twitch, Discord aux réseaux déjà disponibles. Linkedin arrive dans la foulée. Evidemment toutes les fanzones qui porteraient ces réseaux, les affichent désormais. Les pages Amis et Fanzones ont subi un petit lifting préparant la grande chirurgie et la page modification/déplacement de réseau a été organisée pour amorcer la suite.

Les designs de la nouvelle monture sont en cours de finalisation et je t’en livre, en avant première, une épreuve. Redux a été installé. Les bugs du run ont été corrigés. La navigation amorce sa refonte et nous abordons l’intégration des nouveaux designs début juillet. Le système de notifications s’organise. On avance pour une livraison courant de l’été de ce « presque » nouveau produit.

Special K

Ce remue-ménage ne doit pas éclipser le projet de levée de fonds intermédiaire qui s’organisera après Startup on the Beach. Je rencontre à l’occasion de cet évènement des investisseurs, l’occasion de prendre le pouls post-covid du marché et évidemment de convaincre sur l’intérêt d’accélérer !

Pour rappel de l’article de Mai, toutes les contributions seront possibles et évidemment défiscalisables. Toutes donneront lieu à une entrée au capital (sauf si vous souhaitez faire un don) et, selon le montant, à une participation à la gouvernance de l’entreprise. La date de sortie sera prévue dès le pacte et exécutable à la prochaine levée de fonds.

L’objectif est de réunir 40K€ pour 5% distribués avec pour objectif de financer la brique monétisation de l’application. Je t’en parlerai de vive voix mais le modèle économique est vraiment très innovant. Je solliciterai d’ailleurs dans les jours prochains ceux qui m’ont déjà témoigné leur intention de soutenir l’aventure et contacterai ceux dont je pense l’intérêt convergent. Dans tous les cas, cela nous donnera une occasion de nous donner des nouvelles après ce long déconfinement.

La page nos projets a été refaite dans cette perspective. Jettes-y un oeil !

La conclusion de ce papier reviendra à Jean-Marc Sylvestre, qui m’a interviewé à l’occasion du lancement de la nouvelle chaîne d’information économique Bsmart. Une première pour moi sur des plateaux télé. Je ne peux pas dire que l’exercice est confortable, mais ce fut une expérience enrichissante et je pense réussie. Il m’est toutefois difficile de t’en délivrer un rendu vidéo, faute de lien routant vers son replay et de droits de diffusion. Le passage devrait néanmoins, aux dires de la production, intégrer le best-of. Donc, si par hasard tu regardes l’émission Small is Smart, peut-être y verras-tu ressurgir ma tête. Et si ta curiosité a définitivement été piquée, n’hésite pas à me revenir pour en saVOIR plus 😉

A bientôt futur partner !

Articles associés

%s