Happy New Year 2021

2020, année… étrange

L’année 2020 cesse enfin d’égrainer son chapelet de mauvaises nouvelles pour laisser place au providentiel remède. Mais que ce fut dur ! Si tu te souviens de l’image d’Oreste que j’avais employée pour qualifier notre lutte contre les aléas (La Loi de Murphy – CREALITIX), la métaphore n’a cessé d’être d’actualité, pour nous comme pour toi surement. Pour autant, 2020 porte de réelles satisfactions que le COVID ne saurait totalement nous faire oublier : le lancement de Spycin en janvier, la croissance de ses inscriptions, l’ajout des fanzones, le pivot en cours…

2021, le temps du rebond

Justement. Prévue pour décembre, la version 1.0 du pivot a pris, figure-toi, un peu de retard… peut-être pour le meilleur. Je m’explique.

Il est toujours plus difficile de détricoter que de développer « from scratch ». C’est un enseignement que nous avions à demi tiré en octobre 2019, pensant alors que l’art de la reprise de code alourdissait pour l’essentiel la tache. En défaisant les liens Réseaux et Amis  et en changeant le mode d’inscription ces dernières semaines, nous avons mieux pris conscience de l’imbrication des éléments de Spycin, qui est devenu au fil des mois, une appli plutôt « costaude ». A se demander si sa reprise totale n’aurait pas été plus efficiente. Dans tous les cas, nous sommes trop engagés dans le backlog pour changer de posture. Mais, la leçon est retenue ; tout changement lourd du back implique un projet de refonte, surtout quand l’équipe est aussi restreinte.

Deuxième raison du retard : Il est probablement contre-productif de totalement extraire la dimension communautaire de Spycin, prévue au pivot initial. Elle constitue un des leviers de viralité de l’application à venir. Nous avons donc extrait les réseaux sociaux personnels mais restons dans l’idée que chacun puisse partager ses centres d’intérêts, consulter ceux des autres… Et c’est aussi pour cela aussi que nous prenons plus de temps à opérer la release.

Dernière raison : une surprise de taille pourrait accompagner cette nouvelle version. Si le concept est posé, sa pleine opérationnalité n’est pas encore certaine. Voici donc 3 indices pour tenter de démasquer la nouveauté produit qui se cache derrière le rideau : actualité, condensé, fanzone.

Tu l’auras compris, je ne me risque plus à pronostiquer la date exacte de sortie de la prochaine version. Je peux juste te dire qu’elle arrive (si, si), qu’elle comportera plus de 6000 Fanzones (la base a quasiment doublé depuis l’été) réorganisées selon un nouvelle architecture de tags et qu’une telle concentration de réseaux de chanteurs, musiciens, sportifs, influenceurs, acteurs, chercheurs, intellectuels, artistes, professionnels, activistes, politiciens, organisations, marques… n’existe nulle part ailleurs. Evidemment, mon fils youtubeur débutant n’y est pas encore référencé (malgré son insistance). Une certaine notoriété est nécessaire pour intégrer Spycin. Mais cette dernière n’est pas nécessairement fonction du nombre de followers. Il s’agit d’un mix entre influence et impact. C’est de cette manière que des artistes de jazz, des designers, architectes, écrivains ou peintres ont intégré la base Spycin bien qu’ils soient peu suivis sur les réseaux. Les challenges étant à la mode, je lancerai d’ailleurs le défi de prendre Spycin à défaut à la sortie de la prochaine version !

Alors, si comme nous, ton fil d’actu te lasse. Si tu t’énerves de la vacuité de certains posts et déplores le manque de présence de ceux qui ont de l’impact. Si tu regrettes l’étroitesse culturelle des moteurs de recommandation et si tu souhaites que 2021 soit l’année de ton ouverture, adopte le réflexe Spycin.

Tous nos vœux

Tout cela dit, nous te souhaitons une belle et heureuse année 2021, en pleine santé, et le meilleur pour tes projets de vie.

 

Articles associés

%s